S. Royal sur France Inter: un premier bilan négatif pour Sarkozy sur l'économie

Publié le par Fabien-Pierre NICOLAS

Plusieurs rappels utiles de Ségolène Royal ce matin sur France Inter (voir interview ci dessous) sur le plan d'un premier bilan de 6 mois de gouvernement Sarkozy au niveau économique.

Le choc de confiance promis s'est transformé en choc de méfiance voir de défiance. L'indice de confiance des chefs d'entreprise est en berne, le moral des salariés et consommateurs idem ce qui laisse mal augurer d'un redressement rapide de notre économie.

La modernisation des relations sociales est actuellement impossible à cause non pas de la volonté de bloquer des syndicats ou salariés mais bien de l'absence totale de concertation préalable. Le gouvernement veut jouer la "rupture" à tout prix quitte à bloquer le pays et sans offrir de réelles perspectives à des salariés qui demandent que le sacrifice de leurs acquis sociaux servent à débloquer d'autres dossiers, leur rémunération par exemple.

L'investissement ne s'est pas fait dans la formation ou l'innovation mais bien dans un don de 15 milliards d'euros en faveur de quelques milliers de ménages favorisés. Même un citoyen non expert comprend aisément qu'un ménage qui gagne plus de 400.000 € par an ne va pas à priori consommer plus "grâce" au bouclier fiscal à 50%. Ajoutons que plusieurs députés UMP s'étaient émus eux aussi du fait qu'un cadre ou entrepreneur risquait de payer plus d'impôts en travaillant à revenus égale qu'un rentier assis sur plusieurs millions de rente.

 

Segolene Royal - kewego
Segolene Royal
Mots-clés : segolene royal

Commenter cet article

dilecta 13/11/2007 17:45

merci Ségolene