Alstom, l'Algérie après le Maroc : quand environnement et économie se conjuguent

Publié le par Fabien-Pierre NICOLAS

A l'époque, nous avions  émis de sérieuses réserves quand à une politique d'exportation très centrée sur les  industries du nucléaire et de l'armement que nous conservons: notre souhait est qu'enfin la France se fasse aussi connaître pour son formidable arsenal de services (2eme exportateur mondial).

Mais ne boudons pas notre plaisir quand Alstom annonce aujourd'hui la signature de 2 contrats pour produire des tramways pour Oran et Constantine après avoir été choisi pour le futur TGV marocain. Non seulement cela crée de l'emploi ici et en Afrique du Nord mais en plus, c'est positif pour l'environnement vu la congestion automobile actuelle de ces villes qui croissent très vite en population.

J'ajoute que quand on compare le projet industriel porté par Alstom, jugé mort il y a quelques années, qui a su associé ses cadres et employés avec celui d'Alcatel, on se dit que finalement, il faut parfois se méfier du court-termisme qui nous avait fait considéré certains de nos joyaux industriels comme des reliques dépassées.

Commenter cet article