Le vélo contre le pétrole trop cher, irréaliste selon M. Touati

Publié le par Yaël

Suite à la remarque  de Mme Lagarde sur le fait que les Français devaient reprendre le vélo pour lutter contre l'essence trop cher, Marc Touati a ,sur le site de sa société de conseil ACDEFI, analysé cette idée au vu de notre consommation actuelle énergétique.

Son bilan: "Même avec 10% des automobilistes qui renonceraient à la voiture -ce qui est optimiste- , notre consommation de pétrole ne baisserait que de 1.5%".

Il rappelle également utilement qu'à l'heure des critiques de Sarkozy contre le corporatisme à la SNCF ou à la RATP, le corporatisme des pêcheurs ou des routiers est bizarrement très bien passé quand on considère les mesures débloquées en moins de 48H par le gouvernement.

Commenter cet article

FP NICOLAS 20/11/2007 09:29

Je pense aussi que l'analyse de M. Touati est très "auto centrée" mais reste l'intéressante critique de la position de Mme Lagarde qui omet bien volontiers les soucis de transports des Francais "hors Paris".

Cycotan 16/11/2007 17:44

Ce que vous oubliez dans votre analyse, c'est que l'adoption du vélo produit également une prise de consciense par rapport à l'usage de la voiture, notamment en ville: pollution, bruit, danger.... Pour ma part, par exemple, j'ai adopté le vélo il y a deux ans. Je me rends ainsi, tous les jours, à la gare SNCF (7km de mon domicile) pour prendre le train. En combinant vélo + train ou bus on décuple les possibiltés de transport. J'ai pu ainsi me passer totalement de la fameuse deuxième voiture dans notre famille. Dans la plupart des villes, il est possible de se passer totalement de voiture quitte à louer une voiture, ou adhérer à un sytème de mise en commun de voiture (auto partage par exemple), et dans ce cas on réduit fortement l'usage de la voiture (et l'emcombrement des villes).Une fois que l'on a adopté le vélo, il faut également penser déplacement en vélo, par exemple, choisir son lieu de résidence en concordance et, bien souvent, si on compte l'économie de la voiture ça ne coûte pas plus cher. C'est donc tout un mouvement et une réflexion qu'il faut mettre en route.