Sarkozy propose à la Chine un «New Deal écologique»

Publié le par Fabien-Pierre NICOLAS

Nicolas Sarkozy a repris les mots d'Al Gore lors du Grenelle pour proposer à  nos  partenaires chinois un "New Deal " écologique. Oui mais voilà, de quel New Deal parlons nous ?

Rappelons qu'historiquement, le New Deal avait supposé de la part de l'Etat  américain un réel effort financier. Et, si le Grenelle de l'Environnement fut un succès médiatique et un réel temps de discussion entre les différents acteurs, il n'y a toujours pas de financement prévus pour les différentes mesures annoncées. Plus prosaïquement, les mesures annoncées en faveurs des pêcheurs et agriculteurs ne vont pas dans le sens de ce New Deal.

Alors s'agit-il d'un New Deal de façade, un remake de la "maison qui brûle" de Jacques Chirac, et qui se contenteras de petites phrases sur le fait que les Français doivent rouler à vélo façon Christine Lagarde ?

Ou est qu'enfin nous oserons relancer de grands chantiers d'infrastructures centrés sur le développement durable comme nos sociétés savent les exporter désormais (voir Alstom et le TGV au Maroc par exemple) ? Ou encore promouvoir comme l'Allemagne de grands chantiers sur le co-développement de l'énergie solaire (voir le TREC) ?

Nous sommes à la veille d'une évolution majeure car l'écologie peut devenir une source de compétitivité, d'emplois et de croissance durable mais nous pouvons aussi nous contenter de mots sans agir et nous réveiller demain en retard sur ce secteur.

Commenter cet article

marc 27/11/2007 11:29

hop tu es en lien