Bolloré et les contrats public - complément d'enquête

Publié le par Fabien-Pierre NICOLAS

Plusieurs de nos lecteurs avisés nous ont fait remarqué, suite à l'article d'hier, que le chiffre même de 1% du chiffre d'affaires seulement lié directement à des contrats publics semble sous estimé.

Suite aux affirmations post vacances maltaises "qu'à peine 0,1% du chiffre d'affaires de mon groupe dépend des contrats publics" par Vincent Bolloré en mai dernier, le journal Le Monde avait déjà enquêté et démontré que:
- En Juin 2005, la filiale du groupe Bolloré SDV avait obtenu un contrat de  36 M€  HT sur 48 mois de "transport de fret par voie aérienne commerciale à la demande et pour le compte du ministère de la défense
-  Des contrats de fourniture de fioul domestique sont signés entre  plusieurs collectivités locales et le groupe Bolloré
- La gestion de la valise diplomatique fret est aussi confié à SDV...

Bref, non seulement une part importante du CA de Bolloré dépend du bon vouloir de notre diplomatie ou du service public de l'audiovisuel mais en plus, dire que Bolloré n'a jamais travaillé avec l'Etat ou les collectivités relève d'un mensonge éhonté.

Un internaute nous propose l'exercice suivant: vérifier chaque année quel seras le montant des commandes publiques au profit de ce même groupe. Rendez vous fin 2008 donc !

Commenter cet article

lapaince 28/12/2007 15:48

En ce qui concerne le fioul je ne crois pas que cela represente grande chose.Comme toute société, le groupe Bolloré répond au marché public, sans faire intervenir Sarkosy

Jaï 28/12/2007 13:40

Surtout, au-delà des pures commandes publiques, il y a tous les marchés qui dépendent de la règlementation de l'état. Je pense aux licences Wimax que Bolloré vient de recevoir, de sa future voiture électrique etc...