Salaire minimum: après l'Angleterre, l'Allemagne et l'Espagne suivent la France

Publié le par Fabien-Pierre NICOLAS

Après l'Angleterre de  Blair qui avait adopté un salaire minimum comparable au SMIC français pour éviter les jobs précaires  sous-payés,  c'est l'Allemagne et l'Espagne qui semble suivre le chemin tracé par la France.

En Allemagne, l'accord de branche obtenu par les "services postaux" fait des émules et trois fédérations patronales viennent d'appeler au vote d'une telle mesure au niveau fédéral pour tous les secteurs. Entre autre, ces fédérations estiment qu'il s'agit d'une protection contre le dumping salarial par des entreprises européennes installées sur le sol allemand mais sans accords d'entreprise.

Rappelons qu'en France, le Medef combat toujours pour sa part le principe même d'un SMIC reprenant les théories libérales selon lesquelles le SMIC agit comme facteur bloquant pour certains employés faiblement qualifiés.

De son côté, l'Espagne vient d'augmenter le salaire minimum lequel passe de 570 à 600€ par mois soit 5% de hausse.


En 2004, le salaire minimum plafonnait à 460€: Zapatero peut donc mettre en avant une hausse de 30% en 4 ans contre à peine 9% en France. Mieux, sa promesse électorale est de l'augmenter à 800€ en cas de victoire soit un quasi doublement en 5 ans ce qui lui permets de tabler sur une consommation soutenue malgré un tassement de la croissance dû au ralentissement immobilier.

Commenter cet article

jps 31/12/2007 10:44

exit le paiement des HS , explications : http://poly-tics.over-blog.com/article-7329646.html