"Manipuler les chiffres" par Philippe Askenazy

Publié le par F¨P NICOLAS

Askenazy.jpgLe Monde a publié hier une excellente tribune de Philippe Askenazy, de l'Ecole d'économie de Paris: il ouvre ainsi sur le chantier de la révision des manuels "gauchistes" d'économie lancés par Xavier Darcos que nous avions déjà signalé comme une étrangeté.

Il rappelle avec brio les "failles" d'Eurostat qui expliquent le fameux "17% de smicards en France" avec l'oubli de la prise en compte des primes de résultat par exemple. Cette défense d'un salaire minimum que l'Allemagne est en train adopter et que Blair et Zapatero ont fortement augmenté montre bien les limites du raisonnement libéral "salaire minimum = chômage pour les sous qualifiés".

Puis il enchaine par le déminage d'un autre "préjugé" fortement porté par la droite: celui d'une France qui "sur-dépenserait" sur le volet des dépenses publiques. Sauf à couper dans les dépenses sociales et culturelles, on constate en effet que l'Etat dépense autant que le Royaume-Uni qui n'est pas un parangon d'étatisme.

Publié dans Note de lecture

Commenter cet article