A Taverny, les produits quasi avariés ne passent pas

Publié le par FP NICOLAS

Une bonne nouvelle: la société de distribution Immorent qui souhait ouvrir un magasin d'hard discount spécialisé sur les produits ayant quasiment atteint leur date limite de consommation (DLC dans le jargon) a finalement été stoppé net par le maire de la commune.

Celui ci a rappelé son refus de toute solution de distribution qui pourrait conduire à des risques sanitaires pour les habitants et réaffirmer que "la politique a encore, aujourd’hui plus qu’hier, le devoir de s’imposer face au tout économique". Mais a contrario d'un volontarisme économique sarkozyste qui se paie de mots mais agit a minima, ce combat là a payé.

Commenter cet article

Sophinette 30/03/2008 14:11

www.ouest-france.fr/Plongee-dans-le-monde-du-travail-precaire-/re/economieDet/actu_3634-606545------_actu.html
 
Les maux, qui ne le connait :
Retour au taylorisme (et parfois à la féodalité dans certains cas), pénibilité, peu de perspectives d'évolution, isolement, peur du lendemain qui conduit à séparer ceux du dehors (les intérimaires, les cdd) de ceux du dedans (les cdi)...
 
Les remèdes, également: une organisation qui développe une réelle polyvalence valorisée, l'autonomie, la responsabilité... qui fait confiance
 ("Oser la confiance" :
 http://lauric.duvigneau.over-blog.com/article-4636505-6.html 
 par Bertrand Martin)
 
Quand donc entendrons-nous parler de ces sujets qui font sens dans notre engagement au quotidien ? Un zeste de foi en l'homme, une bonne dose de pragmatisme et d'opérationnel.