Hollande: salaires trop élevés, ils agissent

Publié le par FP NICOLAS

Challenges et Libération évoquaient il y a 2 semaines les projets du gouvernement hollandais qui a décidé d'agir concernant les dirigeants trop rémunérés.

Pour "inciter" à ne pas utiliser les primes annuelles comme un manière de contourner le système de cotisations sociales, ces primes seront taxées à hauteur de 30% - en plus d'impôts locaux ou nationaux existants- pour les dirigeants qui gagnent plus de 500.000€ annuels lorsque la prime dépasse le salaire annuel net. Et, à la surprise de Challenges, le Medef local n'a pas poussé de hauts cris.

Dire, comme le fait Challenges, qu'une telle régulation seras purement symbolique car elle devrait exister dans un cadre européen, les possibilités d'évitement de ladite taxe sont autrement trop simples, est évidemment une partie de la solution.

Cela pose bien évidemment la question de l'acceptabilité sociale de "super retraites" et autres "revenus compétitifs pour nos grands managers". 

L'article de Challenges pêche par un manque d'analyse sur ce point: il mentionne rapidement le fait que le salaire moyen du PDG néerlandais de société cotée est 2 fois moins élevé que son homologue français et 4 fois moins que son homologue US. Mais les sociétés néerlandaises cotées à Euronext sont en moyenne ... 2 fois plus petites que leur équivalent français donc match nul en réalité sur ce point.

Commenter cet article

dom 94 14/04/2008 13:56

La taxation des revenus exorbitants, certes. Mais ne pourrait-on pas commencer par assainir le système de financement de la sécurtié sociale en y introduisant un peu plus de justice. Je m'explique. Le plafonnement des cotisations est quand même une manière particulièrement injuste de faire payer proportionnellement moins à cexu qui gagnent plus. Si on appliquait ce déplafonnement systématique à toutes les cotisations ( AM, AV AT AF et ASSEDIC) , on aurait déjà quelque chose de plus sructuré pour ensuite exiger que tout revenu tiré d'une activité professionnelle salariée (un cadre dirigeant est un salarié un peu particulier mais un salarié tout de même) soit soumise à cotisation. Cela mériterait qu'on chiffre le tout.