Juncker contre les "rémunérations excessives", sincère ?

Publié le par FP NICOLAS

Après Nicolas Sarkozy, Jean-Claude Juncker entonne à son tour le refrain "anti patrons excessifs" devant les ministres des Finances de l'Eurogroupe.

On peut s'interroger sur le bien-fondé de leurs critiques après avoir durant des années oeuvrés précisément pour cet alignement "excessif" au prétexte que les entrepreneurs (comprendre ceux du CAC40 ou du Deutsche Borse) était maltraités par la fiscalité "excessive" européenne.

Commenter cet article