Livre noir des Régions: quand l'UMP fait de l'intox une stratégie

Publié le par Fabien-Pierre NICOLAS



Qu'un secrétaire d'Etat (M. Karoutchi), qui est par ailleurs candidat à la région Ile de France en 2010, puisse préfacer une démarche partisane de l'UMP contre les régions socialistes, c'est déjà une entorse à la bonne conduite des affaires de l'Etat.

Mais lorsqu'un autre secrétaire d'Etat, Alain Marleix, donne des leçons de bonnes gestion dans le journal Le Monde, cela mérite une analyse critique en profondeur de leur document de propagande.

A la lecture des perles, on relève quelques exemples d'une gestion discutable comme la subvention pour le doublage en breton de Perry Mason sur TV Breizh mais rien de frauduleux. Il est inadmissible en revanche que l'UMP puisse qualifier d'erreur le choix politique de développer un système SEL (système d'échange local) en Ile de France, le choix de Poitou Charentes de favoriser l'environnement (récupération des eaux pluviales) ou d'aider l'association ATTAC.

Si nous procédions en détail à l'examen des choix en matière de subvention de Bordeaux ou de Nice, collectivités de droite, nul doute que les subventions associatives seraient irréprochables, n'est ce pas ?

Le plus ridicule ceci dit sur le fond et la forme, c'est de constater que le "Livre Noir" complet oublie purement et simplement d'examiner la seule région de droite (l'Alsace) qui connait elle aussi une inflation des personnels dû au transfert de compétences de l'Etat aux Régions et bien des gabegies.

Publié dans Note de lecture

Commenter cet article

C. Fabre 21/07/2010 14:22



La carte que vous avez affichée dans votre article n'est pas celle des régions françaises.


Cela discrédite beaucoup vos propos, auxquelles vous avez dûs consacrer autant de recherche et d'attention qu'à la sélection de votre jolie carte.



francois 03/07/2008 18:38

pétition pour la déstitution de nicolas sarkozy de ses fonction de président de la république, signez la pétition sur : www.antisarkozysme.com ensemble tout devient possible :) merci de diffuser largement...

pasquali 30/05/2008 17:46

merci pour votre article, néanmoins, au delà des éléments anecdotiques que vous citez, avez vous un argumentaire global à opposer à l'argument de la dérive des comptes des régions?A-t'on un tableau synthétisant les transferts de compétences, de fonctions, de personnel, de missions et les flux financiers et les masses monétaires qui en découlent. A-t'on des chiffres sérieux à oposer?. Ou alors, ils ont raison!!!

citoyen75015 28/05/2008 12:43

Où votent-on dans le syndicalisme sauf à l'occasion des Congrès, une fois tous les 3 ans !Dans  la démocratie participative, il y a le mot "vote" et je cherche vainement "la participation "des salariés par un vote dans le syndicalisme où règne encore le centralisme démocratique.Que l'on respecte déjà "la démocratie participative institutuionnelle" du référendum auquel tient le peuple (cf le CEVIPOF).A quand des référendum syndicaux ?