Voiture électrique low-cost: le Poitou-Charentes en pointe

Publié le par Fabien-Pierre NICOLAS



La région Poitou Charentes a décidément choisi d'innover "non stop" sur la question environnementale. Après le lancement d'études sur un moteur propre pour les bateaux de pêche l'an dernier, Ségolène Royal vient d'annoncer que 3 projets seraient présentés au Mondial de l'Automobile en octobre 2008 sur les 12 qui avaient répondu à l'appel d'offres lancé en janvier 2008

Le brief était clair: un prix de vente de 5000€, des rejets inférieurs à 60 g. de CO2 par kilomètre et une production en circuit court régional pour éviter le transport des pièces détachées. Pour voir plus de détails sur les 3 projets,
c'est par ici.

Après une aide initiale aux 3 projets sélectionnés, la Région
recherche désormais des partenaires financiers pour la R&D (année 2008), l'industrialisation (année 2009) et la première commercialisation (année 2010).

Commenter cet article

scolapalatina 18/06/2008 15:23

Excellente initiative. Tous les efforts dans ce sens sont bienvenus. Si les Etats traînent les pieds, les régions s'y mettent. C'est le cas de la Californie et du Poitou-Charentes.Il faut absolument parvenir à inverser la montée du CO2, sinon ce sera le désastre pour tous.

RcihardTrois 18/06/2008 10:37

Le prix ciblé est moitié moins élevé que celui de la moins cher des voitures. Vu le prix prohibitif du carburant, je crois au contraire que ce type de voiture a un avenir certain en second véhicule.Et les batteries feront des progrès qui permettront comme pour les premiers téléphones mobiles d'accroitre l'autonomie au fil du temps pour finalement rendre ce type de véhicule commun.L'objectif de cette voiture, c'est d'amorcer la pompe :-)

Véro 18/06/2008 09:34

Dés qu'il y a voiture électrique sur le marché, j'achète ! même si j'habite à la campagne et que la voiture à une petite autonomie. Nous avons trois voiture à pétrole à la maison dans peu de temps il n'y aura plus qu'une. Si tous nous changeons notre manière de consommer alors les constructeurs commenceront à bouger.

Razak 17/06/2008 23:10

100 km pour un usage urbain ou pour aller travailler lorsque l'on habite en province c'est largement suffisant. Et vu le prix ciblé, cela peut faire un carton.Bravo pour cette initiative qui montre ce que gouverner signifie :C'est anticiper !

L'Hérétique 17/06/2008 17:25

J'ai regardé : 100 kms d'autonomie, ce n'est pas assez. Tant qu'on n'aura pas d'automobiles électriques disposant d'au moins 300 à 400 kms d'autonomie, cela ne percera pas.Actuellement, acheter un tel modèle, c'est consacrer une dépense exclusive à la circulation de ville. Pas tenable dans notre modèle de société.Je ne comprends pas ce qui coince techniquement pour que les constructeurs ne parviennent pas à venir à bout de ce problème.