Licenciements: la vague de décembre frappe fort

Publié le par FP NICOLAS

Alors que l'économie américain entame son 13e mois de récession (3e période la plus longue depuis 1929) et que la France a du mal a se rassurer avec un plan de relance bien poussif proposé par Nicolas Sarkozy, les mauvaises nouvelles se succèdent sur le front de l'emploi.

Fait nouveau: le secteur des matières premières et des nouvelles technologies est durement touché alors que ces secteurs subissaient moins que d'autres le coup de froid de l'économie mondiale.

Rio Tinto, géant anglo-australien des matières premières, supprime ainsi 14.000 emplois. Sony annonce pour sa part 16.000 emplois supprimés tandis qu'Electronic Arts, numéro 2 mondial du jeu vidéo, supprime plus de 4.000 emplois malgré un secteur en croissance.

 

Après le crash financier, il y a bien un fort coup de frein à l'échelle internationale puisque la Chine vient de "conseiller" à ses compagnies aériennes de réduire la voilure en gelant les commandes auprès de Boeing et d'Airbus. Les économies émergentes très liées au pétrole vont elles aussi devoir se serrer la ceinture vu la baisse du baril qui a chuté sous la barre des 50$ utilisée par bien des Etats dans leurs budgets.

La tendance de 2007 en termes de faillites pourrait donc bien se confirmer sur 2008 car les grands groupes ont un fort impact économique également en raison de l'environnement de sous-traitance qu'ils impactent.




Commenter cet article