Multilinguisme et entreprise

Publié le par Fabien-Pierre NICOLAS

L'IFOP a récemment publie une étude sur le multilinguisme réalisée en partenariat avec Systran sur le multilinguisme en entreprise réalisée sur des cadres.


Déjà on note que sur une liste d'obligations spécifiées, plus de 65% des salaries savent que la Loi Toubon concerne l'obligation d'avoir les documents de travail traduits en Français. Pas si mal pour une loi assez peu défendue si on compare avec la loi sur le multilinguisme en vigueur au Canada par exemple qui a son corps de contrôleurs et est une véritable institution au Québec.


Ensuite, on peut constater que la domination de l'anglais est écrasante malgré le fait que deux langues vivantes soient désormais enseignées à chaque collégien. Si 98% de ces "bilingues" estiment parler anglais, on tombe a 20% pour l'espagnol ou l'allemand ce qui est un handicap en soit pour le commerce intereuropéen.

Le rôle de l'éducation et en particulier du couple collège-lycée est mis en avant très clairement également (89% cite le secondaire comme source d'apprentissage) alors que seulement 25% des personnes cite leur entreprise et la formation interne. En conclusion, ce rapport semble un peu optimiste sur l'etat du bilinguisme en France vu qu'il s'agit d'une auto evaluation par les salaries de leurs capacites.

Publié dans Note de lecture

Commenter cet article