Vu des USA - utilité sociale et salaires

Publié le par FP NICOLAS

Il existe un discours souvent entendu sur les marchés ou dans des magazines à grand tirage mais peu relayé par la gauche en Europe qui commence à se faire jour en Amérique: celui de la mise en relief des revenus faramineux de quelques célébrités ou sportifs avec leur utilité sociale.

On entend en effet souvent dans le discours politique la mise en cause des revenus de PDGs dont la performance est faible mais le champ des critiques arrivent peu souvent jusqu'aux rivages de nos stars du cinéma ou du foot.

Payscale,
site américain de comparaison salariale à priori peu suspect de socialisme, se livre ainsi pourtant à un exercice décapant de comparaison:
- Cameron Diaz est payée 1250 fois le salaire d'une enseignante du primaire en charge de l'éducation de dizaines d'enfants
- Une star du baseball vaut 600 policiers ou 1.5 fois les salaires de tout les membres du Sénat américain
- Un juge de American Idol (la Nouvelle Star en VF) vaut 14000 infirmières lesquelles sont plutôt mieux remunérées aux USA par rapport à la France

Conclusion: Eric Besson, membre du gouvernement Sarkozy, évoquait pour sa part en avril 2008 
des baisses d'impôts pour nos joueurs de foot ...

Commenter cet article

GIBET 03/02/2009 01:17

En France aussi, dans les discussions sur les revenus, cette argumentation commence à être invoquée assez régulièrement. Elle ne constitue pas pour autant une vraie condamnation, comme celle suscitée par les revenus des PDG d'entreprises privées ou publiques. Ces salaires de PDG, et surtout leur taux d'augmnentation annuelle, choquent car iles appartiennent au même domaine de salariat que les petits salaires et pourtant ils sont privilégiés alors que les efforts devraient être acceptés égalitairement par tout le monde. L'exemple est attendu d'en haut!