Critique des propositions économiques de M. Bayrou

Publié le par Fabien-Pierre NICOLAS

Actuellement encensé par les médias, on a peu souvent entendu de critique des propositions économiques de F. Bayrou. Voici donc une analyse rapide des 2 mesures "phares" ainsi qu'une remarque sur l'ensemble du discours :

Sur les 2 emplois sans charge:

Premier point: La non différentiation dans la mesure sur l'échelle des entreprises concernées. Total et L'Oréal seront donc inclus ainsi que toutes les entreprises déjà importantes. Il y aura donc un coût réel pour l'Etat pour compenser ces cotisations sans effet réel sur l'emploi crée pour ces grosses entreprises (effet d'aubaine).

Second point: Sur les TPE (zéro salarié ou 1 salarié), au moins 1M d'entre elle le sont car il n'y a pas de besoin supplémentaire (ex: café dans un petit village, coiffeuse à domicile, PME qui vend un service lié à l'expertise de son dirigeant). L'analyse de Bayrou qui stipule que chaque TPE créera un emploi est donc à la fois simpliste et fausse car elle ne repose pas sur une analyse plus fine de la structure des TPE françaises.

Sur le "Small Business Act":

Premier point: Cette mesure qui est portée par plusieurs courants de pensée au sein de l'UMP, de l'UDF et du PS est désormais incluse également dans le programme de S. Royal. Il ne s'agit donc pas à mon sens d'un point de différentiation de Bayrou. Le président de la CGPME a d'ailleurs salué cette intégration hier aux 100 propositions socialistes du "SBA à la française".

Second point: Bayrou reste muet dans son discours sur la "social-économie" sur l'objectif visé par un "SBA à la française" dans le cadre européen & de l'OMC.

En général: La structure du discours de M. Bayrou me semble calqué exactement sur celui de Mme Royal à Villepinte: 1) La dette 2) Les entrepreneurs et 3) Le social mais personne ne semble avoir relevé cette forte similitude non seulement dans le contenu mais aussi dans la forme.

Commenter cet article

FrédéricLN 23/03/2007 13:44

KaG : "sans forum participatif" : ce n'est pas tout à fait exact !

François Bayrou pratique depuis des années les "cercles citoyens" exactement sur le modèle des forums participatifs ... à moins que ce ne soit l'inverse.

L'UDF a un forum internet ouvert à tous depuis, je crois, 2003 (et dans sa version actuelle depuis 2005 sauf erreur), avec plus de 120000 contributions. Et le site bayrou.fr a reçu 14000 commentaires en 2 mois, la plupart sur les propositions de François Bayrou.

Ceci dit, c'est vrai que François Bayrou présente ses propositions politiques depuis 1978 dans la presse, et a fait là-dessus une dizaine de livres, sans prétendre que cela lui ait été soufflé par qui que ce soit.

KaG 20/03/2007 15:47

Plusieurs choses me choquent dans cette "analyse"...Jamais Bayrou n'a dit que les entreprises sans salariés en embaucherait.Il a parlé de sa mesure.Il a ensuite parlé des 1 million d'entreprises sans salarié, et des 1,5 millions d'entreprises de moins de 10 salariés.Il a dit "Imaginons, rêvons que la moitié embauche une personne".Ha oui... Tout de suite, ça chiffre.Par ailleurs, la comparaison avec les grands groupes est assez risible.Comme dit dans un autre commentaire, quel impact pour Total et... le total, d'embaucher 2 personnes sans charges?! Il veut, et là aussi c'est intelligent, limiter les exceptions, les "bidules" alambiqués imbuvables pour les TPE.J'ai embauché, je connais... Un enfer pour s'y retrouver dans le maquis des exos de charges !Du coup, souvent, le petit entrepreneur laisse tomber.Concernant le SBA :Etonnant que la mesure soit calquée dans les autres programmes... Je n'en ai guère entendu parler. Mais j'imagine que dire que Bayrou a de bonnes idées doit être difficile :)Pour terminer : Je pense que c'est plutôt l'inverse...Le discours de Mme Royal est calqué sur celui de Bayrou qui, lui, le tient depuis des mois et des mois (cf rapports des parlementaires, pré programme, propositions diverses et variés sur internet) et... sans forum participatif

marc 09/03/2007 11:54

Oui, mais on ne peut nier que beaucoup d'entreprises hésitent à recruter un premier emploi à cause des charges ne faut-il pas positiver en transformant la proposition de Bayrou
1/ limiter au premier emploi
2/ Pour les TPE et sur dossier justificatif
3/ Dans une stratégie donnant donnant ( à préciser plus avant)

Fabien-Pierre NICOLAS 05/03/2007 19:57

Bonjour Fréféric,Sur l'évaluation à 2M d'emplois car il y a 2 millions de TPE, j'ai du mal à relocaliser ma source mais je pense qu'il s'agit du passage sur TF1. Je modifierais donc ma critique en : "L'absence de tout ciblage va générer des gaspillages en autre par l'aide de secteurs & d'entreprises qui n'ont aucun besoin de cet avantage"

FrédéricLN 03/03/2007 23:12

Bonsoir,
Toute critique est bienvenue pour améliorer les projets, mais les critiques contrefactuelles n'améliorent pas grand chose ...

1.1 : quel est l'effet d'aubaine pour une multinationale si elle gagne quelques milliers d'euros de charges sur 2 (deux) emplois ?

1.2 : c'est bien pourquoi F. Bayrou n'a nulle part évoqué "2 millions d'emplois" (!!!) d'ailleurs le chiffrage de cette proposition est basé sur une estimation bien inférieure.

2.1 : eh bien, il me semble que ce n'est pas une critique ... tous les points d'accord sont bienvenus pour faire avancer le pays !

2.2 : si vous faites allusion à la part des marchés publics à attribuer aux PME, la proposition de François Bayrou figure bien dans son discours que vous donnez en référence (et dans celui de novembre dernier sur le même sujet, d'ailleurs) : 20 (comme aux Etats-Unis : le plus facile à négocier à l'OMC).

Sur la similitude avec Villepinte, je ne peux rien dire, je ne l'avais pas remarquée non plus. Et pourtant, j'ai lu les 100 propositions :-(

Cela étant dit, enchanté d'avoir découvert votre blog et bonne continuation.