Suppression de 63 prud’hommes: quel impact ?

Publié le par Fabien-Pierre NICOLAS

A priori, nous pourrions considérer que ce dossier relève exclusivement de nos collègues juristes, avocats et magistrats,  mais en pratique, la suppression de 63 conseils de prud'hommes annoncée par Rachida Dati emporte aussi des conséquences économiques.

 
En effet,  si la  rationalisation peut avoir du sens,  lorsqu'elle est négociée avec une réelle concertation, quand il s'agit d'une justice professionnelle, on peut s'interroger sur l'intérêt de rationaliser une justice qui est composée de représentants des employeurs et des salariés c'est à dire de non professionnels de justice.

Une chose certaine: les plaignants et les défendeurs devront parcourir une route bien plus longue pour voir leurs litiges se régler. Cela souligne l'absence totale de proposition de compensation en la matière : quid de la prise en compte de ces frais supplémentaires et du relèvement de l'aide juridictionnelle pour les avocats des salariés impécunieux ?

Commenter cet article

manu 26/11/2007 11:02

effectivement, très interessé !

Robert DA Baie de Somme 23/11/2007 20:20

Très content d'avoir trouvé ton blog.Je trouve que la sensibilité "enrteprise" n'est pas assez présente à gauche. Je parle de la mentalité "entrepreneuriale".Dans les années 70, nous avions une structure "socialisme et enrteprise" qui nous a permis de bien échanger avec le PS, avec Mitterrand et de faire bouger les choses significativement.Pourquoi pas à nouveau maintenant  ?

Robert DA Baie de Somme 23/11/2007 20:12

Dommage de ne pas avoir de lien RSS

Robert DA Baie de Somme 23/11/2007 20:10

Excellent ton blog, je ne le connaissais pas mais je suis agréablement surpris. Félicitations