Politique salariale d'Elyo, les vrais questions

Publié le par Fabien-Pierre NICOLAS

Challenges du 27 Mars nous gratifies d'une brève qui, rapidement lue, peut sembler réjouissante:

la société Elyo qui est une filiale de Suez, confrontée à des problèmes d'embauche, a choisi de fixer son salaire minimum à 1500€ bruts soit 15% au dessus du SMIC mensuel.

Pourquoi ne pas partager pleinement cet enthousiasme ? Tout simplement parce que ce secteur est extrêmement "touché" par la sous-traitance de grands groupes (comme Elyo-Suez) vers de petites PME qui n'ont pas de marge de négociation et accepte donc des contrats à des prix ne permettant pas une viabilité à long terme.

Donc si pour Elyo, comme le dit leur site, il est possible de placer "la force de l'esprit d'équipe" et "la qualité de l'environnement de travail" au coeur de la vie de leurs salariés, quid des salariés de leurs sous traitants ?

Il serait donc intéressant que ces groupes se penchent aussi sur les conditions de travail chez leurs sous traitants comme le font désormais (un peu) des donneurs d'ordres comme Gap ou Nike envers les sweatshops en Asie.

Commenter cet article